À propos

À propos évaluateur de santé financière

L’Évaluateur de santé financière est un outil conçu par l’Institut national de la paie à partir d’une étude réalisée par le laboratoire d’analyse de données financières Western-Laurier. 

This study entitled “Learning about financial health in Canada” was published in the June 2021 edition of the journal Quantitative Finance and Economics by Adam Metzler, Chuck Grace and Yuhao Zhou.

À propos de l’étude

En 2009, l’Institut national de la paie a lancé un sondage annuel auprès des employés canadiens sur divers sujets liés aux finances personnelles.

Depuis, plus de 35 000 répondants y ont participé (dont certains plusieurs fois au fil des ans). En raison de leur nature pérenne et homogène, les données recueillies nous donnent une perspective inédite sur la situation financière des Canadiens et son évolution au fil du temps.

L’équipe du laboratoire canadien sur le bien-être financier rassemble des chercheurs de l’Université Western et de l’Université Wilfrid-Laurier. Ces derniers ont utilisé l’analyse par grappes, une technique efficace faisant appel à l’apprentissage machine (non supervisé) appliquée aux données recueillies dans le cadre des 11 sondages annuels. Les conclusions les plus importantes qui ressortent de l’étude sont que le stress financier 

    (i) est un phénomène qui touche les travailleurs canadiens depuis plus de 10 ans et qu’il
    (ii) n’est pas nécessairement lié aux indicateurs démographiques comme l’âge, le revenu ou le lieu. Le stress financier ne découle pas forcément d’un faible revenu familial, car les personnes au revenu familial élevé n’en sont pas à l’abri. En outre, le stress financier ne semble pas plus prononcé en fonction du groupe d’âge ou du lieu.

Les constats cadrent avec ceux du corpus grandissant d’enquêtes sur la santé financière menées auprès de la population canadienne. L’analyse derrière l’outil se distingue des autres études réalisées dans ce domaine par la durée et l’uniformité de la source des données, ainsi que par la méthodologie statistique employée. Grâce à une méthodologie axée sur l’analyse par grappes, les données parlent d’elles-mêmes et ne sont pas influencées par les éventuels préjugés des chercheurs à l’égard de certains aspects importants touchant la santé financière.

L’algorithme de groupement a classé les répondants en groupes (appelés grappes), de manière à ce que le profil des répondants soit le plus semblable possible au sein d’un même groupe (en fonction de leurs réponses) et le plus différent possible par rapport aux autres groupes. En effet, l’algorithme est conçu pour cibler les schémas de réponse qui différencient clairement les répondants, quelle que soit la complexité de ces schémas. Le nombre optimal de grappes ainsi que la répartition optimale des répondants au sein des grappes sont déterminés par l’algorithme de manière entièrement objective et selon des critères mathématiques rigoureux.

L’algorithme a établi systématiquement trois grappes distinctes au sein de la population de répondants. En analysant les schémas de réponses dans chaque grappe, nous avons constaté que les groupes « à l’aise financièrement » et « stressé financièrement » sont diamétralement opposés sur l’échelle de la santé financière, alors que le troisième groupe, celui des gens « ni à l’aise ni stressés », se situe entre les deux. Un tiers des répondants sont financièrement stressés. On peut en conclure que le stress financier est un problème endémique chez les travailleurs canadiens depuis de nombreuses années, et ce problème est bien plus complexe qu’on ne peut l’imaginer.

Bien que l’Évaluateur de santé financière soit fondé sur des recherches, il ne vise pas à remplacer les conseils d’un professionnel en finances. L’outil fournit des informations de nature générale et tous ses utilisateurs devraient consulter un professionnel en finances s’ils souhaitent obtenir des conseils pour améliorer leur santé financière.